Maison de retraite privée : tout ce que vous devez savoir

La prise en charge des personnes âgées n’est pas uniquement le domaine exclusif des établissements d’hébergements publics. Depuis un certain nombre d’années, les résidences privées offrent les mêmes prestations que les maisons de retraite publique. Toutefois, en raison de la qualité des services offerts, le tarif pratiqué par le privé est plus élevé.

C’est quoi une maison de retraite privée ?

Les maisons de retraite privées sont des résidences au service des personnes âgées. Elles sont sous la tutelle d’association ou de caisse de retraite et de manière générale sous la responsabilité de sociétés privées. Comme pour les résidences publiques, nous avons plusieurs types d’établissement privé. Il y’a d’une part les résidences de type Ephad qui sont des structures médicalisées accueillant des personnes dépendantes et d’autre part des établissements de type Epha pour les personnes âgées autonome. 

A cela s’ajoute les résidences autonomes et les résidences services. Le secteur privé représente 47% du marché en termes de structure d’accueil senior. Même si le tarif du privé est plus élevé, les clients peuvent en plus de leur fond propre y adhérer grâce aux aides sociales. Toutefois, le choix de votre maison de retraite privée doit se faire sur la base de vos besoins et des prestations offertes. 

Tarifs pratiqués et prestations offertes par les maisons privées

Le prix de la prestation des établissements privés est plus cher que celui du public. Même si le tarif des résidences privées associatives est défini par la collectivité, le prix des maisons de retraite commerciales quant à lui est librement fixé par les autorités dudit établissement. Ce n’est qu’après conclusion d’un contrat avec le client, que le tarif pratiqué par les résidences commerciales est encadré par l’administration publique. Pour ce qui est du tarif moyen journalier des résidences Ephad, il est de 59 euros avec une aide sociale et 75 euros sans aide. 

S’agissant des résidences privées associatives, le tarif journalier est de 54 euros (prix social) et 60 euros. Pour une maison non médicalisée, le prix tourne autour de 50 et 51 euros. En termes de prestation, le service offert est le même que celui du public mais de qualité plus élevée. Les chambres ont un meilleur standing et les pensionnaires bénéficient d'activités de meilleur qualité.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*