La méthode de Singapour

methode-math

Vous vous demandez sans doute ce qu’est la méthode de Singapour, elle est tout simplement une méthode de mathématiques complète destinée pour le cycle primaire et qui s’inspire de la méthode d’apprentissage des mathématiques faites à Singapour, les élèves de ce pays, sont les meilleurs au monde en maths !

Nous allons donc vous en dire un peu plus sur cette fameuse méthode qui permet d’appréhender les mathématiques autrement…

La méthode de Singapour c’est quoi exactement ?

Connue depuis les années 2000 au niveau international, la méthode de Singapour fait donc référence au système éducatif de Singapour dont les élèves dès le primaire sont les plus forts du monde en maths. La méthode de Singapour est donc utilisée aujourd’hui dans de très nombreux pays et elle fait ainsi preuve de son efficacité.

Le principe de la méthode s’appui sur les notions de base que sont les additions, les multiplications, les fractions, les nombres décimaux …et sur le principe de la pédagogie explicite où tous les concepts sont clairement expliqués, de façon brève, et sont mis de suite en application à travers la résolution des problèmes.

Dès la primaire, l’enseignement des mathématiques vise à aider ces élèves à passer du monde concret à une vision abstraite, pour cela on utilise des règles, des lois, des principes immuables. Si les élèves de primaire sont capables de compter trois gommes quand on leur les présente, avec la méthode de Singapour, il convient surtout de leur faire comprendre en premier lieu que le chiffre 3 représente ces gommes.

Explications et principe de la méthode de Singapour

Pour mieux comprendre la méthode Singapour et son principe voici quelques précisions.

On confronte en premier lieu les élèves aux notions de mathématiques en les faisant manipuler des objets, ils apprennent ainsi à compter à l’aide d’objets divers comme des jetons ou des cubes. Puis ensuite, les objets sont remplacés par des images, ainsi la pile de 10 cubes deviendra le chiffre 10 par image, ensuite, ce sera une pièce de 10 centimes et ainsi de suite, c’est ainsi que se déroule cette étape concrète.

Enfin, petit à petit, les élèves s’adaptent à ces concepts, ils s’habituent ainsi à travailler qu’avec des chiffres et des symboles, c’est ce que la méthode décrit d’étape abstraite.

La méthode de Singapour incite ainsi les élèves à dessiner des modèles, c’est ce qui fait l’ingéniosité de ce procédé, les élèves confrontés à un énoncé sont encouragés à dessiner une représentation visuelle de cet énoncé…Cette méthode a portée ses fruits pour résoudre des problèmes plutôt complexes, c’est aussi une bonne introduction à l’algèbre.

Le fait d’apprendre ces notions dès le primaire aidera l’élève dans son parcours secondaire.

La méthode est efficace car elle est progressive et surtout elle considère tout sans rien laisser au hasard. La méthode est enseignée jusqu’à compréhension et maîtrise totale, la méthode incite et forme les élèves à penser comme des mathématiciens.

L’enseignement est progressif comme nous venons de le dire et, de ce fait, les élèves approfondissent toujours ce qu’ils n’auraient pas compris, ainsi, la division par exemple est enseignée dès le CP mais d’une façon simplifiée et avec des chiffres inférieures à 20.

Le symbole de la division ÷ n’est appris qu’en CE1,  et les divisions totales sont vues en CE2.

On appelle cette façon d’enseigner, une approche en spirale, qui part d’éléments simples qui seront ensuite complexifiés.

On remarque avec la méthode de Singapour que même les élèves pas très matheux, font d’énormes progrès dans la matière.

La méthode de Singapour a été intégrée dans les programmes de l’éducation nationale en 2016.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.