Quels sont les statuts d’une profession libérale ?

Se lancer dans une profession libérale demande une bonne dose de détermination, de confiance en soi et de goût du risque. Pour que l’aventure soit riche en expériences positives, il vous faut également du bon sens et des connaissances administratives avant de faire vos premiers pas. En effet, une personne qui s’engage dans une profession indépendante pour la première fois aura certainement besoin de persévérance, en particulier lors du choix du statut adapté à son projet. Toutefois, il existe différents critères à prendre en compte pour le déterminer sereinement et sans se tromper.

Les différents statuts permettant d’exercer une profession libérale en France

Exercer en tant que professionnel libéral vous offre de nombreuses alternatives en matière de statut juridique. Il est possible de se lancer en entreprise individuelle pour exercer seul. Ce statut implique la soumission du professionnel libéral à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC). Sachez tout de même que cette option présente certaines limites si vous souhaitez élargir votre activité plus tard.

La loi autorise par ailleurs les professionnels libéraux à exercer en société civile professionnelle ou en société d’exercice libéral. Toutefois, ce statut exige le respect de certaines conditions comme :

  • le nombre des associés,
  • l’activité professionnelle de chaque associé dans la société,
  • la nomination d’un gérant, etc.

En tant que personne morale, votre société possède un patrimoine totalement séparé de votre patrimoine personnel. En termes de fiscalité, la profession libérale est sujette à l’impôt sur le revenu, au régime de la micro-entreprise ou à l’impôt sur les sociétés, selon le type de société choisie. Concernant la responsabilité, celle-ci est limitée en fonction du montant des apports de chaque associé.

Profession libérale en entreprise

Comment choisir le statut qui vous correspond le mieux ?

Le choix du statut juridique d’une profession libérale impacte grandement la vie sociale et fiscale de l’entreprise, ainsi que la gestion de son patrimoine. D’où l’importance de faire le meilleur choix selon votre objectif, votre capital et votre projet. Si vous souhaitez vous lancer en votre nom propre pour bénéficier de plus de simplicité et de souplesse de création et de gestion, le statut d’entreprise individuelle est fait pour vous. Pas besoin de rédiger un statut ni de déposer formellement un capital !

Si vous cherchez un statut qui vous offre plus de possibilités de gestion, exercez plutôt votre activité libérale en société. Que vous souhaitiez ouvrir une entreprise commerciale ou non, vous êtes libre de choisir entre les différentes formes de société comme :

  • la SARL,
  • l’EURL,
  • la SAS,
  • la SASU.

D’autres types de sociétés propres aux professions libérales réglementées vous sont également accessibles comme la SEL ou la SCP. Cependant, la création d’une société implique un capital assez important que vous devrez indiquer dans le statut juridique de votre entreprise.

En résumé, exercer en société vous permet donc de vous ouvrir à de nombreux horizons, y compris en matière d’embauche et de gestion. Cela requiert plus de responsabilités et de démarches à faire. Alors si vous n’êtes pas prêt à vous y soumettre et à prendre des risques, nous vous recommandons de vous lancer sous le statut de l’entreprise individuelle. Par exemple, la micro-entreprise est le statut le plus simple pour tester son activité professionnelle : il n’implique pas de lourdes démarches administratives.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.